dimanche 16 mars 2008

Jamie Lidell


Avec son petit air intello tout laisse à penser que Jamie Lidell serait un nouveau génie de l'electro minimaliste allemande alors qu'il est anglais. Les parences sont trompeuses et dans ce tout à fait à l'opposé de ce qu'il fait
Jamie Lidell est bel est bien un chanteur de soul à talent comme on n'en fait plus ("little bit of feel good" en est le parfait exemple), une sorte d'alter ego d'Amy Winehouse par moment mais en meilleures conditions et plus électronique par d'autres ("when I come back around").

Il n'en est pas à son premier essai (pour ceux qui ont du temps à tuer allez voir du coté des années 2000) mais quelque chose me dit que "Jim" à paraitre en Avril fera beaucoup parler de lui, un changement de cap réussit.

[Myspace]



3 commentaires:

Anonyme a dit…

>

NWA a dit…

Pas d'accord

Jamie Lidell a pas grand à voir avec la musique de club allemand minimaliste-blip-blip-chiant..
nan..

Son truc c'est plutôt la grosse trance qui tache dans une rave perdue en plein desert californien..

comme en temoigne ces mix chez les tranceux de Global Underground..

Sinon, ton blog est cool..
(tu es autorisé a ajouter le mien dans tes liens, et ainsi aider mon compteur a dépassé les 10 lecteurs.. ;-)

NWA a dit…

j'ai tellement mal lu que j'ai lu "james lavelle" au lieu de jamie lidell

mea culpa ;-)